La structure organisationnelle actuelle du GDLN se compose de trois niveaux

Structure organizationnelle

Le réseau GDLN est actuellement organisé en trois niveaux :

  

  1.  Niveau mondial. Ce niveau comprend deux composantes : Le Conseil d'administration mondial du GDLN (GDLN Global Board), l’organe décisionnaire et consultatif pour toutes les questions relatives au Réseau, et le Secrétariat global du GDLN (GDLN Global Secretariat), hébergé par l’Institut de la Banque mondiale. Le Secrétariat exerce à la fois une fonction de coordination au sein de la Banque mondiale et une fonction de coordination externe pour le réseau mondial où il supervise les questions de gouvernance mondiale, de développement d’affaires, de communication et marketing, de technologie et de qualité. Dans le cadre de son mandat, le Secrétariat assure la mise en œuvre des décisions du Conseil d’Administration qui concernent les membres du réseau à travers le monde. 
     
  2.  Niveau régional. Avec l’élargissement du Réseau, des associations GDLN régionales ont été établies en Afrique, en Amérique latine et en Asie-Pacifique, avec leurs propres structures et missions locales.
     
  3. Niveau national. Les organisations qui ont formellement rejoint le Réseau sont appelées Centres GDLN. Pour accroître leur portée et leur accès au réseau d’experts au sein des pays (par exemple au Brésil, en Chine, en Équateur, en Ethiopie, en Russie, en Inde, en  Indonésie et en Mongolie), ces Centres établissent des partenariats avec des réseaux intra-nationaux afin d’être reliés aux régions les plus reculées. En général, il s’agit de réseaux nationaux d’enseignement et de recherche (NREN) connectant les universités d’un même pays, ou encore de réseaux du secteur public reliant les municipalités d’un pays.

 

AttachmentSize
gdln-org_fr.gif53.28 KB